Le Haras d'Oudhna

Moncef Baccouche avec HIND

  1. Qui sommes-nous ?

    Le Haras d’Oudhna est le principal élevage de Pur Sang du Gouvernorat de Ben Arous. Avec un effectif permanent d’une cinquantaine de chevaux, fort de 5 étalons confirmes et une quinzaine de poulinières, notre établissement est le lieu idéal pour élever de vrais coursiers. Évoluant sur plus de 30 hectares et bénéficiant de structures adaptées, nos produits se distinguent en particulier par leur précocité et leur résistance. De vrais guerriers !

  2. D’ou venons-nous ?

    Cet élevage en Tunisie est d’abord le fruit d’une vie consacrée a une passion. Mais aussi celle d’une famille, une lignée, est aujourd’hui animée par la même passion. Non seulement celle du cheval mais surtout celle des courses et de la compétition. C’est d’abord Feu Moncef Baccouche, le premier véritable professionnel des courses tunisien qui se lance dans l’aventure. Il fait courir pour la première fois en 1932, a l’age de seize ans, et il ne quittera plus jamais Kassar Said pour en devenir la tête de liste des années 50-60. Point Final, Helena, Rial, Chaal, Djibiji, Tayssir, Blandine, Hrouz, Onyx, Lady X, Limdhilla, Bianca Belle, Hyram, tous multiples vainqueurs de courses de groupe, étalons et poulinières de premier ordre. On le disait le Francois Mathet de Tunis. Il aurait préféré être Federico Tesio, son idole. 

    C’est son fils unique Mohamed Baccouche qui assure le relais a la fin des années 90. Il se distingue tout de suite en remportant l’ édition 1998 du grand prix des Pur Sang Anglais avec l’incroyable Nés et élevés Helga. Puis ce fut une série de champions de pur sang arabe de premier ordre qu’il eut l’occasion de manager comme Issaoui, Jouljoul, Laaziza, Meziana, Madhi, R’affet El Hajjem, Sidi Thabet. Le point d’orgue fut certainement l’année 2010 qui a vu l’éclosion de trois G1 winners la même année, en l’occurrence Al Moutawakel, Al Mouststakim et Assabaka, nés, élevés et entraînés par Baccouche Studs. Aujourd’hui c’est Beni Harb, Colha Zine, Dhkar et El Issaouia qui portent les espoirs de nos couleurs hyper-classiques. 

  3. Ou allons-nous ?

    C’est sans aucun doute les competitions internationales que vise actuellement Baccouche studs. Avec l’engouement que suscite ces dernieres annees  le cheval arabe de courses et la longue selection dont nous sommes aujourd’hui les gardiens, nous avons la certitude de pouvoir acceder a moyen terme aux honneurs des victoires internationales. Ce nouveau challenge passe egalement par des partenariats avec des proprietaires en Europe et au Moyen Orient, mais aussi du Maghreb Arabe. 

NEWS